SNET : chantage à l’emploi et menace d’appliquer l’ANI du 11 janvier

, par Udfo57

La SNET, filiale d’E.ON, dont dépend notamment la Centrale Émile Huchet à Saint-Avold, ne digère pas la suspension par la justice de son plan de restructuration et le PSE qui l’accompagne (suppressions de 215 emplois sur 885).

Ainsi, la direction de la SNET qui refuse de réengager la procédure qui serait trop longue et contraignante, laisse 10 jours aux organisations syndicales pour accepter purement et simplement ce qui a été rejeté par la justice faute de quoi elle "réinitierait alors, très rapidement, une nouvelle procédure globale sous l’égide de la loi issue de l’Accord national interprofessionnel sur la sécurisation de l’emploi (ANI)" (Source AFP).

Jean-Pierre DAMM, responsable FO SNET et secrétaire général de la Fédération des mineurs, dénonce le chantage et l’ultimatum de la direction. Gageons que les salariés et les syndicats n’en resteront pas là.