<Font color="#CCCC33">Éditorial du Combat social d’octobre 2014 : journal mensuel de l’Union départementale FO de Moselle.

, par Udfo57

Face à l’austérité et au pacte de responsabilité, il n’y aura pas d’abstention syndicale : il faut mobiliser

Appel de FO à un rassemblement national de rue à Paris en forme d’ultimatum au gouvernement !

L’Assemblée générale des syndicats FO de Moselle du 22 octobre, et le Meeting qui a suivi ont permis d’afficher la détermination de FORCE OUVRIÈRE à ne pas accepter la politique d’austérité menée par le gouvernement ; austérité qui se traduit aujourd’hui par la mise en œuvre du pacte de responsabilité et la déclinaison des revendications patronales.

Au centre des mesures d’austérité : la poursuite de la remise en cause du Service public et de la République elle-même, de la Protection sociale, des Conventions collectives, du Statut des agents de la Fonction publique et du Code du travail.

La décision prise, début octobre, par le Comité confédéral national, de préparer dans les meilleurs délais une manifestation nationale contre cette politique en même temps que les conditions d’une riposte généralisée et interprofessionnelle traduit la volonté de toute la Confédération de se dresser, dans un contexte difficile, face au Gouvernement et au patronat.

La question de l’organisation de cette manifestation nationale doit être mise en débat dans tous nos syndicats, avec tous nos adhérents et avec les travailleurs, car il ne peut s’agir d’une initiative confidentielle.

La Commission exécutive confédérale qui s’est tenue vendredi 24 octobre a réaffirmé cette détermination que la manifestation nationale soit d’une ampleur telle qu’elle permette d’être un vrai tremplin à la résistance. Pour s’y préparer et pour montrer d’ores et déjà au Gouvernement que FORCE OUVRIÈRE ne lâche rien, la Commission exécutive confédérale a décidé d’une première étape dans cette mobilisation, sous la forme d’un « Rassemblement de rue » à Paris le 16 décembre prochain. Ce Rassemblement constituera une forme d’ultimatum au gouvernement.

Les syndicats FO de Moselle répondront présents comme ils le font dans tous les moments où il faut combattre .