Logo Force Ouvrière
Confédération Générale du Travail Force Ouvrière
141, avenue du Maine - 75680 PARIS CEDEX 14
Tél.: 01 40 52 82 00 - Fax.: 01 40 52 82 02
Union départementale FO 57 - Moselle

24, rue du Cambout
BP 30229
57005 METZ CEDEX 1

Tél. : 03.87.75.64.65
Fax : 03.87.74.01.62

Telex

  • Contactez-nous
  • Syndiquez-vous
  • Espace Militants








Imprimer Envoyer
Éditorial du Combat Social d’avril 2017, journal mensuel de l’Union départementale FO de la Moselle

Pas de consignes de vote, mais prêts à l’action dès que les droits sont attaqués.

Chacun est bien conscient de la situation particulièrement compliquée, du point de vue économique et social, dans laquelle nous nous trouvons après des années de réformes contre les droits des salariés, la protection sociale et les services publics pour satisfaire les appétits patronaux, ceux des marchés financiers mais aussi les exigences de la commission européenne.

Il faut aussi relever le contexte tout à fait inédit marqué par une situation internationale et nationale quelque peu chaotique, mais aussi, parce qu’on doit forcément en tenir compte, par les échéances politiques à venir en France. Le Comité confédéral national de la Confédération FO (Unions départementales, Fédérations nationales et instances élues de la Confédération) s’est réuni les 6 et 7 avril dans ce contexte tout à fait particulier.

Le Comité confédéral national a rappelé dans une résolution les principes fondamentaux de notre organisation syndicale, les axes de revendication à maintenir et à développer, et enfin la nécessité d’être prêts à agir. La résolution, publiée dans ce journal, doit être diffusée à nos adhérents et servir de base de discussion avec les salariés.

Tenir compte des échéances électorales, mais rester indépendants : la résolution rappelle ainsi que fidèle à ses principes, FO ne donnera aucune consigne de vote à l’occasion des diverses élections politiques.

Cela nous conduira notamment à préserver nos valeurs syndicales à l’occasion du 1er mai qui se situera entre les deux tours des élections présidentielles. FO agira strictement syndicalement sur ses revendications et en respectant ses principes d’indépendance.

L’Union départementale de Moselle avait d’ores et déjà décidé d’un rassemblement FO pour éviter d’être entraînée dans des actions politiquement partisanes.

Et nous donnons rendez-vous à tous les militants devant nos locaux à Metz à 10 heures 30.

Nous ne donnerons pas de consignes de vote parce que nous refusons d’être les directeurs de conscience de nos adhérents et encore moins ceux des travailleurs. Mais cependant cette position que nous assumons pourrait conduire à des accusations, des pressions et des attaques contre notre organisation.

Cela ne serait pas la première fois ! Et nous y sommes prêts. Nous ne donnons pas de leçons mais nous n’en recevons pas non plus. C’est la raison pour laquelle le Comité confédéral a réaffirmé aussi les principes, les valeurs et les revendications de Force Ouvrière en la matière : « Indépendance ne signifiant pas apolitisme, FO ne saurait être indifférente à la forme de l’Etat. Attaché à la laïcité, à la séparation des Eglises et de l’Etat, récusant toute forme de discrimination, de racisme, d’antisémitisme ou de xénophobie, le CCN rappelle que les politiques d’austérité nourrissant l’accroissement des inégalités, la précarité et la paupérisation des travailleurs (actifs, privés d’emploi et retraités) sont dangereuses tant sur le plan social, économique que démocratique. »

Ce cadre fondamental étant réaffirmé, Force Ouvrière considère qu’il faut se concentrer le plus rapidement possible sur les revendications et sur l’action ; l’engagement de FO doit en tout état de cause se situer dans le prolongement des combats que nous avons menés et de nos revendications, qui ne changeront pas, quel que soit le gouvernement en place.

Le Comité confédéral national a donc réaffirmé son exigence de l’abrogation de la loi Travail et sa condamnation très ferme de toutes les politiques d’austérité menées aux niveaux international et national qui conduisent, au travers de toutes les contre-réformes, à la remise en cause notamment des services publics et de la protection sociale ; secteurs qui seront encore au centre des attaques dans les semaines et les mois à venir.

Enfin, le Comité confédéral national a redit que la CGTFO ne resterait pas inactive (elle ne l’est d’ailleurs jamais) : pas de consignes de vote, mais prête à l’action dès que les droits sont attaqués.

Ainsi la résolution appelle les syndicats FO à se tenir prêts : «  Compte tenu de la situation et des mesures graves qui pourraient être décidées dans les semaines et mois à venir, y compris cet été, le CCN demande à toutes ses organisations, à tous ses militants, à tous ses syndiqués de rester particulièrement vigilants et mobilisés. Il donne mandat à la CE (confédérale), au bureau confédéral pour prendre toutes les dispositions et initiatives qu’exigerait la situation ». Les choses sont claires : nous irons au combat !

Notre capacité à agir et à nous mobiliser dépend aussi en grande partie de ce que représente l’organisation. Les résultats nationaux sur la représentativité démontrent que FO tient bien sa place. Toutefois, le Comité confédéral national rappelle la nécessité de développer l’organisation à tous les niveaux. Cette question est déterminante y compris dans le département. Le développement de FO doit être la préoccupation de tous les militants, et ils doivent s’y engager avec détermination aux côtés de l’Union départementale.





Totale de visites pour cet article : 88

Union départementale FO 57 - Moselle

24, rue du Cambout
BP 30229
57005 METZ CEDEX 1

Tél. : 03.87.75.64.65
Fax : 03.87.74.01.62