Logo Force Ouvrière
Confédération Générale du Travail Force Ouvrière
141, avenue du Maine - 75680 PARIS CEDEX 14
Tél.: 01 40 52 82 00 - Fax.: 01 40 52 82 02
Union départementale FO 57 - Moselle

24, rue du Cambout
BP 30229
57005 METZ CEDEX 1

Tél. : 03.87.75.64.65
Fax : 03.87.74.01.62

Telex

  • Contactez-nous
  • Syndiquez-vous
  • Espace Militants








Imprimer Envoyer
DÉCLARATION DE LA COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L’UNION DÉPARTEMENTALE FORCE OUVRIÈRE DE MOSELLE

La Commission administrative de l’Union départementale des syndicats Cgt-FO de la Moselle qui s’est réunie le 19 janvier 2016 dénonce la situation dramatique dans laquelle se trouvent les travailleurs, résultat de la violence des politiques d’austérité et des contre-réformes libérales menées par le gouvernement au nom et au service des intérêts exclusifs du patronat et des chefs d’entreprise ; contre-réformes confirmées dans le discours de François Hollande devant les organisations syndicales et patronales le 18 janvier 2016.

C’est dans ce contexte de violence économique à l’encontre de l’ensemble du mouvement ouvrier qu’est intervenue la condamnation d’anciens salariés de l’usine Goodyear Amiens à deux ans de prison, dont neuf mois ferme, pour avoir défendu leurs droits et leurs emplois. La Commission administrative condamne avec la plus grande fermeté cette décision qui intervient au nom de l’État alors que toutes les plaintes de l’entreprise et des cadres concernés avaient été retirées.

Comme le rappelle la Fédération FO de la Chimie, le géant américain du pneumatique a depuis, définitivement fermé les portes de cet établissement et jeté à la rue plus de 1 200 emplois directs malgré des profits considérables.

Au prétexte de soi-disant violences et séquestrations intervenues pendant le long combat des salariés de Goodyear Amiens, le procureur de la République en charge de ce dossier a souhaité faire un « exemple » pour intimider à l’avenir, tous les salariés de quelque entreprise que ce soit qui voudraient défendre leurs droits.

Comme le rappelle la pétition lancée par la CGT : « Pour la première fois depuis un demi-siècle, un gouvernement a demandé que soit requises des peines de prison ferme contre des syndicalistes pour avoir participé avec les salariés à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine. »

La Commission administrative de l’Union départementale FO de la Moselle apporte son soutien le plus total aux salariés et militants condamnés comme à tous ceux qui combattent pour leurs droits et leur dignité. Elle exige l’abandon immédiat de toute charge contre ces salariés.

Elle se félicite dans le même temps que Jean-Claude Mailly ait décidé de signer la pétition de la CGT Goodyear apportant ainsi la solidarité de toute la Confédération FORCE OUVRIÈRE. La CA de l’Ud FO Moselle appelle tous les syndicalistes FO de Moselle à signer cette pétition.

Après les salariés d’Air France mis en garde à vue, une nouvelle étape a été franchie avec ceux de Goodyear. Quel degré de sanction prendra dorénavant la justice pour condamner des salariés et les militants qui défendront leurs droits les plus légitimes ?

Cette question est d’autant plus d’actualité alors que le gouvernement veut prolonger l’état d’urgence et l’inscrire dans la Constitution. Comme le rappellent les statuts confédéraux, « le syndicalisme n’est pas indifférent à la forme de l’État, parce qu’il ne pourrait exister en dehors d’un régime démocratique ». La Cgt-FO a donc légitimement une expression sur ces questions.

C’est la raison pour laquelle la Commission administrative de l’Union départementale prend fermement position contre l’état d’urgence et son inscription dans la Constitution. Il n’est pas acceptable de restreindre ou de remettre en cause des libertés fondamentales et démocratiques, individuelles ou collectives, au nom de questions de sécurité. La notion de sécurité étant par définition subjective et variable, c’est peut-être demain le droit de grève et de manifester et tout simplement de résister aux effets des politiques libérales qui pourrait être étranglé.

À l’inverse, la Commission administrative de l’Ud Moselle appelle les militants FO à ne pas se taire et à revendiquer, les salariés à résister avec leurs syndicats aux politiques libérales du gouvernement.

Elle soutient dans ce cadre, la grève du 26 janvier 2016 des fonctionnaires, des personnels de la sécurité sociale, des hôpitaux publics et privés, des secteurs sociaux et médico-sociaux.

La Commission administrative de l’Union départementale FO Moselle rappelle à cet égard que la Cgt-FO a décidé lors de son dernier Comité confédéral national d’engager toutes ses structures à préparer les conditions d’un appel à la grève interprofessionnelle.

La Commission administrative appelle ses militants dans les entreprises du secteur privé à rejoindre, dans la mesure du possible, la manifestation à Metz le 26 janvier à 14h30 place saint-Thibault.

Fait à Metz, le 19 janvier 2016

Adoptée à l’unanimité.





Totale de visites pour cet article : 325

Union départementale FO 57 - Moselle

24, rue du Cambout
BP 30229
57005 METZ CEDEX 1

Tél. : 03.87.75.64.65
Fax : 03.87.74.01.62