Communiqué UD FO MOSELLE : amnistie sociale pour les militants syndicaux

, par Udfo57

Samedi 29 juin une manifestation pour l’amnistie sociale des militants syndicaux condamnés dans le cadre d’action de mobilisation est organisée à Metz (15 heures place Mazelle) par plusieurs organisations et mouvements politiques.

Attachée à son principe d’indépendance totale à l’égard des partis politiques quels qu’ils soient, l’Union départementale des syndicats FO de Moselle n’appelle pas à manifester.

Pour autant, l’Union départementale FO se déclare en faveur de l’amnistie sociale des militants syndicaux condamnés à quelque titre que ce soit dans le cadre de mobilisations sociales.

Communiqué FO

L’Union départementale Force Ouvrière de Moselle exprime sa solidarité avec les militants ouvriers condamnés pour de soi-disant exactions, entraves à l’ordre public, atteintes à des biens publics, ou remises en cause de la propriété privée, qui se seraient produites dans le cadre d’une mobilisation des salariés pour défendre leurs droits.

Lors d’un conflit social, la première violence s’exerce toujours à l’encontre des travailleurs. Elle provient toujours du patronat et/ou du gouvernement qui défend avec zèle ses intérêts, à la solde de l’Union européenne et de la Troika.

Les condamnations personnelles de militants qui auraient « franchi la barrière de la légalité » dans le cadre d’une mobilisation de salariés constituent pour la classe dirigeante un moyen supplémentaire d’imposer ses lois, toutes instaurées dans le but de maintenir sa domination. Cette répression, puisqu’il s’agit bien d’une répression, est intolérable.

Force Ouvrière, fidèle à la Charte d’Amiens, qui se prononce pour l’abolition du salariat et du patronat, considère qu’un gouvernement au service des travailleurs se devrait de légiférer dans le sens de la protection personnelle des représentants syndicaux, dont le rôle et la responsabilité les placent en première ligne lors des conflits sociaux.

Force est de constater que le gouvernement actuel n’obéit pas à ce principe.