À la une…

Ouverture des commerces le dimanche : « Open bar » en Moselle ! Pour l’Union départementale FO, ça suffit ! Le mouvement des gilets jaunes a bon dos !

Les dispositions locales en Moselle et en Alsace concernant l’ouverture, et donc le travail des salariés, les dimanches et jours fériés dans les commerces sont plus restrictives pour les employeurs et donc plus protectrices pour les salariés ; la règle qui prévaut c’est l’interdiction d’employer des salariés le dimanche et les jours fériés, hormis quelques dérogations prévues par le Code du travail et, en ce qui concerne la Moselle, par un statut départemental défini dans une délibération du Conseil départemental et un arrêté préfectoral pris en 2015.

Depuis cette période, on assiste à une volonté des pouvoirs publics et du patronat d’assouplir systématiquement les règles dérogatoires et à libéraliser, de plus en plus, le travail du dimanche dans les commerces. L’Union départementale FO Moselle a été la seule organisation syndicale à vraiment combattre cette logique libérale, tout en obtenant la négociation de contreparties financières et en temps de récupération.

Et c’est l’apothéose pour la fin de l’année 2018 et le début de l’année 2019 !

Derniers articles

L'édito

Yves Veyrier : « En forme et en force pour 2019 »

L' année 2018 aura marqué FO. L'exergue du clip vidéo commémorant les 70 ans de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière fut opportunément choisie.

- Éditoriaux de FO / ,
Lire la suite…

Dossier d'actualité

Nos permanences

Vous êtes salariés du secteur privé ou fonctionnaires, vous avez des questions sur vos droits, vous voulez les défendre et les faire respecter. Des élections professionnelles sont organisées prochainement dans votre entreprise, ou vous voulez constituer une section syndicale avec d’autres de vos collègues ;

Vous pouvez contacter et rencontrer tous les jours des responsables et des militants FO à l’Union départementale à METZ.

Mais des permanences sont également organisées dans nos Unions locales (UL) à THIONVILLE, SAINT-AVOLD, FORBACH, SARREGUEMINES et SARREBOURG.

Tout le dossier

Dossier d'actualité

Les conseillers du salariés FO

Le conseiller du salarié est appelé à intervenir pour assister les salariés à l’occasion d’un entretien préalable dans une procédure de licenciement, dans toutes les entreprises dépourvues de représentants du personnel (délégués du personnel, élus CE ou délégués syndicaux).

Tout le dossier

Dossier d'actualité

Les conseillers prud’homaux FO

Le conseil de prud’hommes est "un tribunal" chargé de trancher les litiges, nés de l’exécution (ou de la rupture) du contrat de travail, entre les salariés et leurs employeurs. Il est composé paritairement de représentants des salariés et de représentants des employeurs désignés tous les quatre ans.

En Moselle, il ne reste que trois Conseils de prud’hommes : à Metz, Thionville et Forbach. Ceux de Sarreguemines et Sarrebourg ayant été supprimés par le gouvernement dans le cadre de la réforme de la carte judiciaire de 2008 ; cette réforme est une des composantes de la remise en cause des services publics menée par le gouvernement au travers de la révision générale des politiques publiques (dont un des aspects aura été la suppression de 500.000 emplois de fonctionnaires de 2007 à 2013). Cette remise en cause des services publics a été suivie depuis par tous les gouvernements successifs, sans exception !

Auparavant élu(e)s, les conseiller(e)s prud’hommes sont désormais désigné(e)s par les organisations syndicales en fonction de leur représentativité syndicale dans les entreprises du secteur privé (élections régionales dans les très petites entreprises de moins de onze salariés, élections des représentants du personnel dans les entreprises de plus onze salariés, élections dans les chambres d’agriculture).

L’Union départementale FO de Moselle a désigné 15 conseillers prud’hommes : 8 à Metz, 4 à Forbach et 3 à Thionville.

Tout le dossier