Derniers articles

  • Formation sur les ordonnances Macron à FO Moselle : combattre la régression sociale ! Lire la suite…

    Une soixantaine de militants FO étaient présents, vendredi 16 février à Metz, à la première journée de formation sur les conséquences des ordonnances Macron en termes de relations sociales dans l’entreprise, de négociation et surtout sur les questions des instances représentatives du personnel (formation organisée par l’Union départementale de Moselle avec Technologia expertise).

    Cette formation a été l’occasion de rappeler d’un côté les conséquences de la suppression de la hiérarchie des normes et du principe de faveur qui mettent en cause le Code du travail et les conventions collectives, et de mettre en évidence la remise en cause des organisations syndicales au travers du nouveau Comité social et économique.

  • MOBILISATION DES ENSEIGNANTS LE 1er FÉVRIER Lire la suite…

    Les Fédérations FO, CGT, FSU, Sud Éducation, Solidaires étudiants, l’UNEF et l’UNEL appelaient à une journée nationale de mobilisation le 1er février pour exiger l’abandon du plan « étudiants » instaurant la mise en place de la sélection à l’entrée à l’université, et le maintien du baccalauréat en tant que diplôme national, premier grade universitaire.

    En Moselle, seul le syndicat FO des Lycées et Collèges s’est véritablement mobilisé. Après l’Assemblée générale du syndicat qui s’est tenue mardi 30 janvier en présence de près de 100 adhérents, FO appelait à un rassemblement militant jeudi 1er février devant l’inspection académique à Metz.

  • MOBILISATION D’AMPLEUR DANS LES EHPAD : HISTORIQUE ! Lire la suite…

    Difficile de comptabiliser les grévistes dans les Ehpad, comme dans le milieu hospitalier d’une manière générale ; malgré les assignations, malgré l’obligation de poursuivre le suivi des résidents la mobilisation du 30 janvier a été massive dans tous les Ehpad, en Moselle comme ailleurs.

    À l’appel de FO et de six organisations syndicales, cette mobilisation largement suivie - soutenue par les résidents et leurs familles, par les médecins et même par l’association des directeurs - démontre un constat sans appel : des conditions de travail déplorables, des besoins en personnel incontestables, une maltraitance institutionnelle et un mal-être au travail des agents conséquences des politiques de restrictions budgétaires de ces dernières années.

    À Metz, 500 agents des Ehpad, des retraités, des salariés de l’action sociale se sont rassemblés pendant près de deux heures devant le Conseil départemental pour rappeler leurs légitimes revendications ; une délégation intersyndicale était reçue à 16 heures.

    Malgré les difficultés, toutes et tous ont pris date pour poursuivre la mobilisation.

L'édito

Jean-Claude Mailly

Déclaration de la Commission exécutive confédérale de FO du 15 février 2018

Attachée aux principes républicains de liberté, d'égalité, de fraternité et de laïcité et à leur respect, la Commission exécutive de Force Ouvrière tient à réagir fermement face aux annonces faites par le gouvernement concernant la fonction publique.

- Éditoriaux de Jean-Claude Mailly /
Lire la suite…

Dossier d'actualité

Nos permanences

Vous êtes salariés du secteur privé ou fonctionnaires, vous avez des questions sur vos droits, vous voulez les défendre et les faire respecter. Des élections professionnelles sont organisées prochainement dans votre entreprise, ou vous voulez constituer une section syndicale avec d’autres de vos collègues ;

Vous pouvez contacter et rencontrer tous les jours des responsables et des militants FO à l’Union départementale à METZ.

Mais des permanences sont également organisées dans nos Unions locales (UL) à THIONVILLE, SAINT-AVOLD, FORBACH, SARREGUEMINES et SARREBOURG.

Tous le dossier

Dossier d'actualité

Les conseillers du salariés FO

Le conseiller du salarié est appelé à intervenir pour assister les salariés à l’occasion d’un entretien préalable dans une procédure de licenciement, dans toutes les entreprises dépourvues de représentants du personnel (délégués du personnel, élus CE ou délégués syndicaux).

Tous le dossier

Dossier d'actualité

Les conseillers prud’homaux FO

Le conseil de prud’hommes est "un tribunal" chargé de trancher les litiges, nés de l’exécution (ou de la rupture) du contrat de travail, entre les salariés et leurs employeurs. Il est composé paritairement de représentants des salariés et de représentants des employeurs élus tous les cinq ans.

En Moselle, il ne reste que trois Conseils de prud’hommes : à Metz, Thionville et Forbach. Ceux de Sarreguemines et Sarrebourg ayant été supprimés par le gouvernement dans le cadre de la réforme de la carte judiciaire de 2008 ; cette réforme est une des composantes de la remise en cause des services publics menée par le gouvernement au travers de la révision générale des politiques publiques (dont un des aspects aura été la suppression de 500.000 emplois de fonctionnaires de 2007 à 2013).

L’Union départementale FO de Moselle a obtenu 22 sièges de conseillers prud’hommes aux élections de 2008 ; 18 sont encore en exercice.

Tous le dossier