Derniers articles

  • La grève doit continuer : manifestation à Metz mardi 10 décembre ! Lire la suite…

    Les organisations syndicales, FO, CGT, FSU, Solidaires appellent tous les salariés public/privé à renforcer et élargir encore la mobilisation en se réunissant dès à présent partout, pour décider de la grève et de sa reconduction : le 5 décembre a été massif, les jours qui viennent seront décisifs !

    Les organisations Syndicales de Moselle CGT, FO, FSU, Solidaires appellent dès maintenant à une manifestation interprofessionnelle Mardi 10 décembre à Metz : Rendez-vous à 14h Place Mazette.

  • Grèves et manifestation du 5 décembre contre la réforme Macron/Delevoye : 10 000 manifestants à Metz et des grèves massives dans de nombreux secteurs d’activité ; dans le secteur public et dans le secteur privé. Lire la suite…

    La démonstration est faite que le projet de réforme visant à mettre en place un régime unique par points rencontre un rejet de plus en plus massif parmi les travailleurs comme dans l’ensemble de la population.

    Tout le monde a compris, malgré la propagande de l’État, que le régime unique de retraite par points ne peut conduire qu’à baisser le niveau des pensions et reculer encore l’âge de départ en retraite.

    Ce projet va permettre à l’État d’accaparer la protection sociale pour développer un système de retraite qui est fait pour les gros salaires, pour ceux qui ne connaitrons jamais la précarité ou la maladie.

  • Comité d’accueil syndical FO, CGT, FSU et Solidaires au Ministre Delevoye présent à Metz vendredi 25 octobre pour une séance du fumeux et pseudo débat citoyen sur la réforme des retraites. Lire la suite…

    Malgré une interdiction de rassemblement et une tentative de la police de parquer les manifestants à distance de la Mairie de Metz, une soixantaine de militants se sont rassemblés à quelques pas pour réaffirmer leur opposition au système universel et à la retraite par points.

    Alors que le gouvernement explique à grand coup de com que le système sera plus juste et plus simple, les syndicalistes, et FO en particulier, répondent : "C’est faux ! avec le système par points tout le monde sera perdant ; toutes les pensions de retraite vont baisser ; tous les salariés du privé et du public devront travailler plus longtemps. Avec la réforme Macron et Delevoye, ce qui sera universel, c’est la précarité !"

    C’est la raison pour laquelle la mobilisation est à l’ordre du jour pour obtenir le retrait total de la réforme Macron/Delevoye ! Les syndicats FO, CGT, FSU et Solidaires appellent d’ailleurs tous leurs syndicats et sections syndicales à décider de la grève reconductible à compter du 5 décembre.

L'édito

Yves Veyrier, secrétaire général de FO : « #5décembre : le droit de grève est un des moyens essentiels des travailleurs »

Lundi soir, au Premier ministre, nous n'avons pas seulement rappelé les raisons de notre opposition au régime unique par points. Nous avons détaillé nos revendications visant à préserver et améliorer le système actuel.

- Éditoriaux de FO / , , , , , ,
Lire la suite…

Dossier d'actualité

Nos permanences

Vous êtes salariés du secteur privé ou fonctionnaires, vous avez des questions sur vos droits, vous voulez les défendre et les faire respecter. Des élections professionnelles sont organisées prochainement dans votre entreprise, ou vous voulez constituer une section syndicale avec d’autres de vos collègues ;

Vous pouvez contacter et rencontrer tous les jours des responsables et des militants FO à l’Union départementale à METZ.

Mais des permanences sont également organisées dans nos Unions locales (UL) à THIONVILLE, SAINT-AVOLD, FORBACH, SARREGUEMINES et SARREBOURG.

Tout le dossier

Dossier d'actualité

Les conseillers du salariés FO

Le conseiller du salarié est appelé à intervenir pour assister les salariés à l’occasion d’un entretien préalable dans une procédure de licenciement, dans toutes les entreprises dépourvues de représentants du personnel (délégués du personnel, élus CE ou délégués syndicaux).

Tout le dossier

Dossier d'actualité

Les conseillers prud’homaux FO

Le conseil de prud’hommes est "un tribunal" chargé de trancher les litiges, nés de l’exécution (ou de la rupture) du contrat de travail, entre les salariés et leurs employeurs. Il est composé paritairement de représentants des salariés et de représentants des employeurs désignés tous les quatre ans.

En Moselle, il ne reste que trois Conseils de prud’hommes : à Metz, Thionville et Forbach. Ceux de Sarreguemines et Sarrebourg ayant été supprimés par le gouvernement dans le cadre de la réforme de la carte judiciaire de 2008 ; cette réforme est une des composantes de la remise en cause des services publics menée par le gouvernement au travers de la révision générale des politiques publiques (dont un des aspects aura été la suppression de 500.000 emplois de fonctionnaires de 2007 à 2013). Cette remise en cause des services publics a été suivie depuis par tous les gouvernements successifs, sans exception !

Auparavant élu(e)s, les conseiller(e)s prud’hommes sont désormais désigné(e)s par les organisations syndicales en fonction de leur représentativité syndicale dans les entreprises du secteur privé (élections régionales dans les très petites entreprises de moins de onze salariés, élections des représentants du personnel dans les entreprises de plus onze salariés, élections dans les chambres d’agriculture).

L’Union départementale FO de Moselle a désigné 15 conseillers prud’hommes : 8 à Metz, 4 à Forbach et 3 à Thionville.

Tout le dossier