Derniers articles

  • L’indépendance syndicale pour organiser la résistance ! Lire la suite…

    éditorial du Combat social de mai 2019
    Journal mensuel de l’Union départementale FO de la Moselle

    Le président de la République et le gouvernement ne prennent décidément pas la mesure de la crise sociale qui se manifeste au travers du mouvement des gilets jaunes, mais aussi au travers des mobilisations syndicales interprofessionnelles des deux dernières années, et encore dernièrement celle, importante, des agents de la Fonction publique.

    Le 10 décembre dernier, le président Macron tentait une esquive au travers de l’organisation du « grand débat citoyen » tout en affirmant de manière péremptoire que le cap de sa stratégie et de sa politique serait maintenu. Il tentait aussi dans ce cadre d’associer les organisations syndicales au pseudo-débat et à la co-organisation de sa conclusion et des réformes à venir.

    La Confédération FO, seule, a refusé de s’inscrire dans cette logique de collaboration en préservant ainsi son indépendance.

L'édito

Yves Veyrier : « À l'OIT, pour que les actes soient en cohérence avec la parole »

C ette semaine s'est ouverte la 108e Conférence internationale du travail à Genève. Outre son examen du respect des normes internationales du travail par les différents pays, dont vingt-quatre feront l'objet d'une attention particulière du fait notamment d'infractions graves à la liberté syndicale, elle doit être celle de l'adoption d'une convention importante, destinée à lutter contre toutes les formes de violence et de harcèlement au travail, sujet revenu à la une de l'actualité en France avec le procès concernant France Télécom.

- Éditoriaux de FO / , , , ,
Lire la suite…

Dossier d'actualité

Nos permanences

Vous êtes salariés du secteur privé ou fonctionnaires, vous avez des questions sur vos droits, vous voulez les défendre et les faire respecter. Des élections professionnelles sont organisées prochainement dans votre entreprise, ou vous voulez constituer une section syndicale avec d’autres de vos collègues ;

Vous pouvez contacter et rencontrer tous les jours des responsables et des militants FO à l’Union départementale à METZ.

Mais des permanences sont également organisées dans nos Unions locales (UL) à THIONVILLE, SAINT-AVOLD, FORBACH, SARREGUEMINES et SARREBOURG.

Tout le dossier

Dossier d'actualité

Les conseillers du salariés FO

Le conseiller du salarié est appelé à intervenir pour assister les salariés à l’occasion d’un entretien préalable dans une procédure de licenciement, dans toutes les entreprises dépourvues de représentants du personnel (délégués du personnel, élus CE ou délégués syndicaux).

Tout le dossier

Dossier d'actualité

Les conseillers prud’homaux FO

Le conseil de prud’hommes est "un tribunal" chargé de trancher les litiges, nés de l’exécution (ou de la rupture) du contrat de travail, entre les salariés et leurs employeurs. Il est composé paritairement de représentants des salariés et de représentants des employeurs désignés tous les quatre ans.

En Moselle, il ne reste que trois Conseils de prud’hommes : à Metz, Thionville et Forbach. Ceux de Sarreguemines et Sarrebourg ayant été supprimés par le gouvernement dans le cadre de la réforme de la carte judiciaire de 2008 ; cette réforme est une des composantes de la remise en cause des services publics menée par le gouvernement au travers de la révision générale des politiques publiques (dont un des aspects aura été la suppression de 500.000 emplois de fonctionnaires de 2007 à 2013). Cette remise en cause des services publics a été suivie depuis par tous les gouvernements successifs, sans exception !

Auparavant élu(e)s, les conseiller(e)s prud’hommes sont désormais désigné(e)s par les organisations syndicales en fonction de leur représentativité syndicale dans les entreprises du secteur privé (élections régionales dans les très petites entreprises de moins de onze salariés, élections des représentants du personnel dans les entreprises de plus onze salariés, élections dans les chambres d’agriculture).

L’Union départementale FO de Moselle a désigné 15 conseillers prud’hommes : 8 à Metz, 4 à Forbach et 3 à Thionville.

Tout le dossier