Derniers articles

  • Et maintenant, la riposte ! Puissante journée d’action, de mobilisations et de grève le 19 mars. Lire la suite…

    Le mouvement de mobilisation des gilets jaunes qui dure maintenant depuis quatorze semaines est totalement inédit de par son ampleur, sa durée et aussi sa détermination. Malgré, les opérations d’enfumage du gouvernement – les pseudo-mesures d’urgence qui ne règlent rien et le fumeux « grand débat citoyen » – la colère ne faiblit pas, au contraire.

    Il ne s’agit pas d’encenser un mouvement ni de nier certains débordements, mais il faut objectivement constater que cette situation est le produit d’un ras-le-bol généralisé à l’encontre des politiques d’austérité menées par les gouvernements successifs qui ont favorisé systématiquement le capital et les « premiers de cordée » et conduit à creuser les inégalités et à accroître la précarité ; toutes les réformes quasiment sans exception depuis plus de 15 ans ont pour trait commun l’atomisation de notre modèle social : Code du travail, Protection sociale, Services publics.

  • manifestation samedi 9 février 2019 : communiqué du bureau de l’Union départementale FO de Moselle Lire la suite…

    Le bureau de l’Union départementale a salué la réussite de la journée de mobilisation interprofessionnelle et de la manifestation du 5 février 2019 à Saint-Avold ; manifestation syndicale dans l’unité d’action FO, CGT, Solidaires et FSU rejointe par un important cortège de « gilets jaunes ».

    Cette mobilisation, qui s’inscrit dans les combats menés depuis plusieurs années, notamment FO et CGT, traduit un profond et légitime mouvement de colère contre la politique libérale gouvernement, contre la remise en cause de notre modèle social et des services publics.

    Le combat sur les revendications doit se poursuivre pour faire céder le gouvernement. C’est pourquoi l’Union départementale appelle l’ensemble des salariés à ne pas se laisser piéger par les faux débats et par les annonces du gouvernement. Elle les appelle à se réunir avec leurs syndicats dans les entreprises et les administrations pour décider des moyens à mettre en œuvre, y compris la grève, pour résister et reconquérir leurs droits.

    Une manifestation a lieu à Metz samedi 9 février 2019 à 14 heures place de la République dans le cadre du mouvement des gilets jaunes.

    Le bureau de l’Union départementale FO de la Moselle rappelle qu’il n’est pas dans les règles ni dans les principes de fonctionnement de FO d’appeler à rejoindre des mouvements dont il ne maîtrise pas l’organisation et les revendications.

    Toutefois dans ce contexte social inédit, tout en ne donnant aucune consigne aux syndicats et sections syndicales FO, le bureau de l’Union départementale FO de la Moselle a décidé, à l’unanimité, d’être présent à la manifestation.

    Il appelle les militants FO qui le souhaitent à se rejoindre à 13 heures 30 à l’angle de la Place de la République et de la rue des Clercs (Galerie Lafayette) et à se faire reconnaître comme ils l’entendent.

L'édito

Yves Veyrier : « 19 mars : réussir ! »

Nous n'avons eu cesse de le dire : la crise actuelle, qui prend une dimension démocratique et institutionnelle, a sa source dans la crise sociale, celle des fins de mois difficiles du fait du chômage, de la précarité, de salaires et pensions de retraite trop bas, de la disparition de services publics, des incertitudes sur le droit à la retraite et des inégalités…

- Éditoriaux de FO / , , , ,
Lire la suite…

Dossier d'actualité

Nos permanences

Vous êtes salariés du secteur privé ou fonctionnaires, vous avez des questions sur vos droits, vous voulez les défendre et les faire respecter. Des élections professionnelles sont organisées prochainement dans votre entreprise, ou vous voulez constituer une section syndicale avec d’autres de vos collègues ;

Vous pouvez contacter et rencontrer tous les jours des responsables et des militants FO à l’Union départementale à METZ.

Mais des permanences sont également organisées dans nos Unions locales (UL) à THIONVILLE, SAINT-AVOLD, FORBACH, SARREGUEMINES et SARREBOURG.

Tout le dossier

Dossier d'actualité

Les conseillers du salariés FO

Le conseiller du salarié est appelé à intervenir pour assister les salariés à l’occasion d’un entretien préalable dans une procédure de licenciement, dans toutes les entreprises dépourvues de représentants du personnel (délégués du personnel, élus CE ou délégués syndicaux).

Tout le dossier

Dossier d'actualité

Les conseillers prud’homaux FO

Le conseil de prud’hommes est "un tribunal" chargé de trancher les litiges, nés de l’exécution (ou de la rupture) du contrat de travail, entre les salariés et leurs employeurs. Il est composé paritairement de représentants des salariés et de représentants des employeurs désignés tous les quatre ans.

En Moselle, il ne reste que trois Conseils de prud’hommes : à Metz, Thionville et Forbach. Ceux de Sarreguemines et Sarrebourg ayant été supprimés par le gouvernement dans le cadre de la réforme de la carte judiciaire de 2008 ; cette réforme est une des composantes de la remise en cause des services publics menée par le gouvernement au travers de la révision générale des politiques publiques (dont un des aspects aura été la suppression de 500.000 emplois de fonctionnaires de 2007 à 2013). Cette remise en cause des services publics a été suivie depuis par tous les gouvernements successifs, sans exception !

Auparavant élu(e)s, les conseiller(e)s prud’hommes sont désormais désigné(e)s par les organisations syndicales en fonction de leur représentativité syndicale dans les entreprises du secteur privé (élections régionales dans les très petites entreprises de moins de onze salariés, élections des représentants du personnel dans les entreprises de plus onze salariés, élections dans les chambres d’agriculture).

L’Union départementale FO de Moselle a désigné 15 conseillers prud’hommes : 8 à Metz, 4 à Forbach et 3 à Thionville.

Tout le dossier